Relayé par l'Académie de pharmacie

Un appel à réformer les pictogrammes « grossesse »  Abonné

Par
Publié le 23/05/2019
L’Académie de médecine a décidé de s’emparer de la problématique complexe engendrée par la création des pictogrammes « grossesse » créés dans le sillage de « l’affaire Dépakine ». Une communication présentée le 15 mai dernier à l’Académie de pharmacie en a exposé les tenants et aboutissants. Ou, « quand des intentions louables conduisent à des conséquences incertaines », selon le Dr Élisabeth Elefant.
picto

picto
Crédit photo : GARO/PHANIE

Tout commence par le décret du 17 octobre 2017 instituant l’obligation faite aux firmes pharmaceutiques d’apposer, sous leur responsabilité, un pictogramme spécifique sur le conditionnement extérieur des médicaments, signalant un potentiel risque tératogène ou fœtotoxique (selon les mentions figurant dans le RCP de chaque médicament), matérialisé par deux pictogrammes « Danger » et « Interdit ».

Inflation et confusion

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte