Risques post-opératoires

Un antithrombotique par voie orale sans suivi biologique  Abonné

Publié le 19/02/2009
Antithrombotique de dernière génération, Pradaxa est un inhibiteur direct réversible de la thrombine libre. Ce mode d’action lui permet d’agir aux premiers stades de la formation et de la constitution du thrombus. Ce blocage original présente un intérêt tout particulier au cours des implantations de prothèse de hanche.

LORS D’UNE chirurgie orthopédique majeure, les risques d’observer la survenue d’une thrombose veineuse profonde (TVP) ou d’une embolie pulmonaire fatale sont très élevés en l’absence de traitement anticoagulant prophylactique. « Avec les infections et les problèmes cardiopulmonaires, ces événements représentent l’une des principales complications de l’implantation d’une prothèse totale de genou (PTG) ou de hanche (PTH) », admet le Pr Claude Vielpeau (CHU de Caen).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte