Symptômes dépressifs et troubles des systèmes circadiens

Un antidépresseur capable de resynchroniser l’horloge interne  Abonné

Publié le 03/06/2010
Une meilleure compréhension du fonctionnement de l’horloge biologique interne et de ses perturbations dans la dépression, a conduit à la mise au point de Valdoxan, premier représentant d’une nouvelle classe d’antidépresseur, dit mélatoninergique.

LES TROUBLES de l’humeur ont été associés à une désorganisation de la rythmicité interne, puisque de nombreux rythmes sont en avance ou en retard de phase chez les patients déprimés avec une diminution de l’amplitude circadienne. En effet, les déprimés présentent des variations de leurs symptômes dépressifs en cours de journée, comme des réveils précoces, des fluctuations de l’attention, une aggravation ou une amélioration de l’humeur en fin de journée, ainsi que des pertes de repères par rapport au temps et à leur environnement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte