Nouvelle alternative thérapeutique dans la polyarthrite rhumatoïde

Un anticorps monoclonal dirigé contre l'interleukine-6  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 18/10/2018
La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une pathologie chronique très invalidante. L'arrivée des biothérapies au début des années 2000 a apporté un progrès considérable sur le plan fonctionnel, mais seule une minorité de patients connaît une rémission clinique durable.

Près de 300 000 personnes sont atteintes de PR en France, et 20 % d'entre elles sont atteintes d'une incapacité fonctionnelle. Lorsqu'elle est sévère et mal contrôlée, la pathologie peut également s'exprimer par des manifestations extra-articulaires (cardio-vasculaires, cutanées, pulmonaires) et favoriser une anémie et de la fatigue. Selon les dernières recommandations de la Société française de rhumatologie, la prise en charge du patient doit être globale et pas seulement médicamenteuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte