Trois groupes à risque pour les antiviraux selon l’OMS  Abonné

Publié le 19/11/2009

Le 12 novembre dernier, l’Organisation mondiale de la santé a demandé aux médecins d’administrer rapidement des antiviraux à trois groupes à risque. Trois pays, en effet, l’Ukraine, l’Afghanistan et la Mongolie, ont connu un engorgement des hôpitaux en raison d’un afflux de cas de grippe A(H1N1)v. Le premier groupe à risque regroupe les femmes enceintes, les enfants de moins de 2 ans et les individus ayant des pathologies sous-ja?centes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte