Comme si l’on arrêtait de fumer

Trois g de sel en moins par jour...  Abonné

Publié le 21/02/2010
Si les Américains réduisaient de 3 g leurs apports quotidiens en sel, cela se traduirait par une réduction annuelle de 60 000 à 120 000 nouveaux cas de maladie coronarienne, de 32 000 à 66 000 AVC, de 54 000 à 99 000 infarctus du myocarde et de 44 000 à 92 000 décès toutes causes confondues. Avec des économies annuelles de 10 à 24 milliards de dollars.
Une stratégie : ne pas rajouter de sel dans son assiette

Une stratégie : ne pas rajouter de sel dans son assiette
Crédit photo : BSIP

LES AUTORITÉS sanitaires américaines préconisent de limiter les apports quotidiens en sel à 5,8 g et même à 3,7 g pour les sujets de plus de 40 ans, les Noirs et les personnes hypertendues. Or la consommation quotidienne moyenne est là-bas de 10,4 g/j pour les hommes et de 7,3 g/j pour les femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte