Plus de trente ans après la première alerte

Trois députés partent en guerre contre l’ambroisie  Abonné

Publié le 18/04/2011
Trois députés UMP lancent un appel et un comité parlementaire pour lutter contre l’ambroisie, une plante très allergisante qui, partie du Rhône, a progressivement envahi d’autres départements. La présidente de l’Association française d’étude des ambroisies, le Dr Chantal Déchamp, s’étonne de cette mobilisation qui intervient avec trente ans de retard.
Une plante très envahissante et très allergisante

Une plante très envahissante et très allergisante
Crédit photo : AFP

L’INITIATIVE vient donc de députés directement concernés par cette plante envahissante qui s’est développée dans le département du Rhône à partir des années 1960 pour gagner l’Isère, la Drôme, puis largement déborder de la région Rhône-Alpes, faute d’une politique d’éradication digne de ce nom. Tous trois rangés sous la bannière UMP, Jacques Remiller, député-maire de Vienne (Isère), Alain Moyne Bressand, député de l’Isère, et Jean-Marc Roubaud, député maire de Villeneuve-lès-Avignon (Gard) et pharmacien, annoncent la création d’un comité parlementaire de suivi du risque ambroisie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte