Mise en cause d'un conservateur pour produits cosmétiques

Triclosan : pas de sursis à l'exécution de la réalisation d'études cliniques  Abonné

Publié le 07/09/2017
Par ordonnance du 13 juillet 2017, le président du tribunal de l’Union européenne a rejeté la demande de la société BASF Grenzach de sursis à l’exécution de la réalisation d’études cliniques sur le triclosan, un conservateur pour produits cosmétiques.

La société allemande BASF Grenzach fabrique l’antibactérien triclosan qu’elle a fait enregistrer pour un usage cosmétique au titre du règlement REACH [1].

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte