Traitement médicamenteux

Publié le 07/06/2016
Il ne constitue pas l’approche essentielle du traitement d’une tendinopathie et n'a 'intérêt qu’à court terme, sur les seules manifestations inflammatoires.
AINS. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens sont administrés par voie systémique mais surtout, pour en limiter la iatrogénie, par voie topique. Leur action requiert souvent une posologie initiale élevée, poursuivie pendant 10 à 15 jours, avant arrêt progressif. Il faut cependant noter l’absence d’inflammation dans de nombreuses pathologies tendineuses : cette donnée explique l’échec relatif des AINS.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)