Face à l’antibiorésistance

Traitement de l’acné : pas d’antibiothérapie systématique  Abonné

Publié le 20/02/2014
Malgré les nombreuses recommandations des autorités de santé pour favoriser un moindre et un meilleur usage des antibiotiques, rien ne semble vraiment changer en France ; leur consommation moyenne y est supérieure de 30 % à la moyenne européenne. Face à ce constat, les Laboratoires Galderma se mobilisent pour diminuer la prescription d’antibiotiques topiques dans l’acné minime à modérée.

PLUS D’UN TIERS des topiques prescrits dans l’acné sont des antibiotiques (érythromycine, clindamycine, tétracyclines). Depuis le début des années 2000, l’émergence de souches résistantes diminue leur efficacité sur la multiplication bactérienne de propionibacterium acnes (P. acnes). Leur utilisation peut alors rompre l’équilibre microbiologique de la flore cutanée, créer une pression de sélection et laisser une place à des pathogènes stricts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte