Physiopathologie

Toutes les douleurs du monde  Abonné

Par
Publié le 27/04/2015
On ne traite pas une douleur nociceptive comme on traite une douleur neuropathique, ni une douleur idiopathique. La caractérisation des différentes douleurs et la compréhension de leur mécanisme ont permis de développer de nouveaux traitements, plus efficaces car plus ciblés. Ces progrès associés à une prise de conscience des équipes soignantes ont contribué à améliorer la prise en charge des patients.

• La douleur nociceptive, ou par excès de nociception.

C’est la plus fréquemment observée. Elle intervient suite à une lésion des tissus périphériques. Contrairement aux douleurs neuropathiques, le système nerveux est intact. La douleur nociceptive survient en cas de traumatisme (brûlure, blessure), en chirurgie post-opératoire, ou accompagne certaines maladies (mal de dent, occlusion intestinale, infarctus du myocarde, cancer, lombalgie, rhumatismes…). L’inflammation est une cause possible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte