Thromboses veineuses cérébrales : rares mais potentiellement graves  Abonné

Publié le 15/09/2014

Les thromboses veineuses cérébrales sont 100 à 200 fois moins fréquentes que les infarctus (thromboses artérielles) de même siège.

Elles représentent l’un des diagnostics urgents à évoquer devant des céphalées continues inhabituelles et dont le pronostic dépend directement de la précocité de la prise en charge.

Les symptômes, qui dépendent de la zone concernée, sont en relation avec une hypertension intracrânienne et/ou une souffrance cérébrale :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte