Une mise en garde de l’Académie de pharmacie

Tests de dépistage des stupéfiants : appel à la rigueur  Abonné

Publié le 27/09/2010
De nombreux tests de dépistage des stupéfiants n’ont pas été validés scientifiquement et manquent de fiabilité, alerte le Dr Patrick Mura, chef du service de toxicologie et pharmacocinétique du CHU de Poitiers*.
Des risques d'erreur non négligeables

Des risques d'erreur non négligeables
Crédit photo : AFP

SI LES TESTS de dépistage des stupéfiants sont sans conteste l’un des moyens de prévenir les risques liés à leur usage, leurs performances ne sont pas toujours à la hauteur de l’enjeu, faute d’une évaluation scientifique rigoureuse, regrette le Dr Patrick Mura (chef du service de toxicologue et pharmacocinétique du CHU de Poitiers). Des experts scientifiques avaient largement participé à la mise au point des premiers tests urinaires utilisés par les gendarmes ou les policiers pour dépister la drogue au volant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte