Tatouage éphémère au henné « noir » et dermatite de contact    Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 05/09/2016

L’usage pour les tatouages éphémères de henné dont la coloration naturelle est renforcée par adjonction de p-phénylènediamine provoque parfois un eczéma de contact limité à la zone tatouée ou s’étendant à la zone avoisinante, voire au corps entier.

Cette réaction allergique peut également conduire à une polysensibilisation définitive, notamment vis-à-vis de colorants vestimentaires et de teintures capillaires, et empêcher la pratique ultérieure de certaines professions (coiffeur par exemple).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte