6e Journée mondiale du rein

Surveiller ses reins pour protéger son cœur  Abonné

Publié le 10/03/2011
En 2011, dans le monde, un adulte sur dix souffre d’une affection rénale. Or un simple dysfonctionnement rénal peut jouer un rôle majeur dans l’apparition précoce d’une maladie cardio-vasculaire. Pour tenter de sensibiliser la population, la 6e Journée mondiale du rein*, organisée aujourd’hui, jeudi 10 mars, a pour thème : « Protéger ses reins, c’est sauver son cœur ».

LES ÉTUDES épidémiologiques l’attestent de façon unanime : le fait d’être malade des reins s’ajoute aux autres facteurs bien connus du risque cardio-vasculaire : hypertension artérielle, vieillissement, tabagisme, obésité, manque d’exercice physique… Par rapport aux sujets sains du même âge, le risque de mortalité cardio-vasculaire est augmenté d’un facteur 15 à 30 chez le patient en insuffisance rénale traité par hémodialyse et d’un facteur 2 à 3 chez ceux atteints d’une maladie rénale avec insuffisance rénale modérée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte