PROTHÈSES MAMMAIRES

Surveillance renforcée  Abonné

Publié le 04/10/2010

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) recommande, dans une lettre adressée aux professionnels de santé, un renforcement de la surveillance des femmes porteuses d’implants mammaires en gel de silicone fabriqués par la sociét Poly Implant Prothèse (PIP) et le retrait des prothèses en cas de suspicion de rupture. L’agence, qui a décidé en mars dernier la suspension de l’utilisation de ces prothèses, recommande que les femmes chez qui elles ont été implantées bénéficient d’un examen clinique et d’une échographie tous les six mois, au lieu d’un examen annuel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte