MOUSTIQUE-TIGRE

Surveillance renforcée  Abonné

Publié le 23/04/2012

VECTEUR de nombreuses maladies infectieuses comme la dengue ou le chikungunya, le moustique-tigre (Aedes albopictus) va faire l’objet d’une surveillance renforcée de la part des agences régionales de santé (ARS) de la façade Atlantique et limitrophes. Cette surveillance consiste à établir un réseau de pièges pour détecter ce moustique sur les sites à risque d’importation (aires d’autoroutes, plates-formes de fret, ports, aéroports, marchés d’intérêt national, sites de pneus...).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte