Grippe

Surmortalité record  Abonné

Publié le 16/03/2015

PLUS DE 10 000 décès supplémentaires, c’est-à-dire indirectement imputables à la grippe, facteur d’aggravation des pathologies des personnes âgées ou fragiles, ont été dénombrés depuis le début de l’épidémie à la mi-janvier. Ils placent la saison 2014/2015 en tête des épidémies les plus meurtrières. Cette « surmortalité » est d’autant plus étonnante que la prévalence - 2,8 millions de personnes touchées selon l’Institut national de Veille Sanitaire (InVS) - situe cette saison grippale dans le tiers supérieur des épidémies enregistrées sur les trente dernières années.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte