Soufiane D., 7 ans  Abonné

Publié le 06/12/2010
Soufiane est allergique à l’arachide (cacahuète), aux fruits dits « à coque » et à diverses légumineuses alimentaires. Si cette forme d’allergie est banale, les réactions faisant suite à l’ingestion d’arachide ou parfois même de simples traces d’huile peuvent être très sévères chez les sujets les plus sensibles (et c’est le cas de Soufiane). Dans environ la moitié des cas, la symptomatologie se réduira à une dermatite atopique, à des signes digestifs ou à des réactions asthmatiques, mais l’observation d’un œdème de Quincke n’est pas exceptionnelle. Un choc anaphylactique peut survenir dans 5 % des cas, avec décès possible. Dans ce contexte, Soufiane, qui déjeune à l’école en raison de l’éloignement de son domicile, y bénéficie d’un accueil individualisé et porte sur lui une carte indiquant qu’il est allergique. Il ne partage pas le déjeuner de ses camarades mais mange des plats préparés à la maison par sa maman. Ses parents ont fourni à l’établissement une trousse d’urgence et toutes les instructions pour utiliser les médicaments en cas d’accident allergique.

questions sur ordonnance

Anapen 0,15 mg2 dispositifs

Ventoline1 flacon

Solumédrol 40 mg2 flacons

le contexte

Quels sont les principes actifs ?

L’allergologue a rédigé un protocole clairement présenté, qui a été lu et signé par tous les acteurs de la procédure (enseignants, médecin scolaire, allergologue et parents), expliquant :

- Comment administrer le salbutamol (Ventoline, un bêta-2-sympathomimétique bronchodilatateur) en cas de crise d’asthme allergique ;

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte