Respecter les fonctions protectrices de la peau

Soins cutanés du nourrisson : l’eau pure avant tout  Abonné

Publié le 31/01/2013
Des dermatologues s’appuyant sur une méta-analyse de la littérature scientifique, publient dans l’« International Journal of Dermatology », des recommandations pour le nettoyage et l’antisepsie de la peau des nouveau-nés.
La peau du nouveau-né est un organe à part entière

La peau du nouveau-né est un organe à part entière
Crédit photo : phanie

LA PEAU DU NOURRISSON, organe à part entière, est protectrice, permettant de maintenir la barrière contre les infections, l’évaporation, l’absorption de substances indésirables et la thermorégulation. « Une fonction cutanée inadéquate a été associée à une augmentation de la morbidité et de la mortalité. » Elle est aussi vulnérable (le stratum corneum n’est formé que de deux couches cellulaires).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte