Sexuellement transmissible, mais pas seulement  Abonné

Publié le 29/05/2012

Les rapports sexuels non protégés ne sont pas le seul mode de contamination. Certaines IST sont transmises par le sang. Les toxicomanes ne sont pas les seuls à être exposés. Les voyageurs doivent être alertés sur ce risque en cas de tatouage, de piercings, ou d’acupunctures. Il est préférable d’utiliser des instruments à usage unique, ce qui n’est pas toujours le cas dans certains pays. Dans les recommandations 2011 aux voyageurs, il est conseillé de refuser tout geste sans matériel médical à usage unique ou sans stérilisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte