Naissances

Septembre, le mois le plus prolifique  Abonné

Publié le 27/01/2011

LA SAISONNALITÉ des naissances n’est pas immuable. Au XVIIe siècle, il y avait deux fois plus de conceptions en juin qu’en septembre, rappellent deux chercheurs de l’Institut national d’études démographiques dans le bulletin « Population & Sociétés » (n° 474). Depuis les années 1970, les fluctuations se sont tassées et le pic des naissances s’est progressivement déplacé de mai à septembre. Mais il ne faut pas y voir une volonté des femmes, qui indiquent préférer accoucher principalement en mai (27 %), devant juin, avril ou mars.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte