Scanner sa glycémie sans se piquer  Abonné

Publié le 24/11/2014

L’autosurveillance associée à une piqûre au bout des doigts reste un acte invasif malgré les progrès techniques. Depuis octobre 2014, une nouvelle technologie a été mise au point. Elle repose sur un capteur placé sous la peau, capable d’enregistrer, en toute autonomie, jusqu’à 8 heures de données, il est lu par un moniteur ou lecteur sans fil manié par le patient. Pour l’instant, ce nouveau système n’est disponible qu’aux patients qui peuvent se permettre de le financer, et uniquement en ligne via un site Internet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte