Mort inattendue du nourrisson

Sauver plus de 200 bébés par an grâce à la prévention  Abonné

Par
Stéphany Mocquery -
Publié le 22/09/2016
La semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson, du 19 au 23 septembre, est l'occasion de rappeler, notamment, les bons gestes et les erreurs à ne pas commettre pour éviter les décès liés à l'étouffement des nourrissons. Pour le Pr Hugues Patural du CHU de Saint-Étienne, il s'agit d'une « responsabilité collective ».
BEBE

BEBE
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Pour la semaine nationale de prévention de la mort inattendue du nourrisson, organisée par l'ANCReMIN (Association nationale des centres de références de la mort inattendue du nourrisson), différentes actions d'information et de sensibilisation, à destination des parents mais également des professionnels de la périnatalité et de la petite enfance, sont menées dans plusieurs grandes villes de France*.

De 400 à 500 décès par an

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte