Le téléphone mobile potentiellement infectieux

Saletés de portable !  Abonné

Publié le 28/06/2010

ON AVAIT déjà accusé les téléphones portables de tous les maux. Émetteurs d’ondes nocives, générateurs de comportements asociaux, voire dangereux - au volant notamment - ou encore perturbateurs de spectacles. Mais jamais encore on avait soupçonné l’objet culte du XXIe siècle d’être vecteur de maladies. Plus qu’un soupçon, les preuves s’accumulent aujourd’hui pour accoucher de cette nouvelle certitude médicale : « le portable est un objet potentiellement infectieux », affirme le Pr Didier Raoult, du laboratoire de bactério-virologie de l’hôpital La Timone à Marseille.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte