Cancer cutané

Risque accru d’autres cancers  Abonné

Publié le 02/05/2013

Pour les sujets d’origine caucasienne, un antécédent de cancer cutané non-mélanome augmente le risque de développer un autre cancer de 15 % et de 26 %, respectivement s’il s’agit d’un basocellulaires ou d’un spinocellulaire. L’équipe menée par le Pr Jiali Han de la Harvard Medical School a tiré ces conclusions de deux grosses cohortes américaines suivies jusqu’en 2008, l’une chez des hommes (n=51 529, Health Professionals Follow-up study), la seconde chez des femmes (n=121 700, Nurses’ Health study).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte