À retenir  Abonné

Publié le 07/10/2010

- Les antitussifs ne s’adressent qu’aux toux strictement non productives.

- Il ne faut jamais associer un antitussif à un mucolytique.

- De nombreuses toux de diverses origines ne relèvent pas de l’emploi d’un antitussif ou d’un mucolytique.

- Les antitussifs ne doivent être utilisés, sauf exception, que durant un temps limité.

- Les contre-indications impératives des antitussifs opiacés sont notamment représentées par l’insuffisance respiratoire, la toux de l’asthmatique et les enfants de moins de 30 mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte