À retenir  Abonné

Publié le 13/01/2011

- Les traitements des rhumatismes inflammatoires exigent tous une surveillance attentive.

- Une particulière vigilance doit entourer l’emploi des biothérapies vis-à-vis du risque infectieux.

- La thérapeutique de l’hyperuricémie doit être adaptée en fonction du taux plasmatique d’acide urique.

- Et la prise au long cours de méthotrexate s’accompagner de bilans biologiques réguliers.

- Le risque de complications à long terme de la corticothérapie doit toujours être présent à l’esprit.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2802