À retenir  Abonné

Publié le 08/11/2012

- Le diagnostic de maladie de Parkinson est difficile, car elle peut être confondue avec de nombreuses autres affections neurodégénératives.

- Les posologies doivent toujours être augmentées progressivement par paliers.

- Il est fortement déconseillé d’arrêter brutalement un médicament antiparkinsonien.

- Le traitement doit être adapté au fur et à mesure de l’évolution.

- Le contrôle des dyskinésies représente un enjeu majeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte