À retenir  Abonné

Publié le 10/01/2013

- Le développement d’analogues de l’insuline humaine permet de disposer de toute une gamme d’insulines aux propriétés cinétiques profondément modifiées par rapport à l’hormone physiologique.

- Longtemps réservée quasi exclusivement à la prise en charge du diabète de type 1, l’insulinothérapie est de plus en plus employée dans celle du diabète de type 2 évolué.

- L’insulinothérapie doit impérativement prendre le relais des antidiabétiques oraux durant la grossesse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte