À retenir  Abonné

Publié le 07/05/2015

- La prescription d’un traitement contre la dysfonction érectile doit être précédée d’un bilan complet afin d’en identifier les causes et de rechercher les éventuelles comorbidités.

- Les ressources médicamenteuses comprennent les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE5), à utiliser en première intention, et les formes locales de l’alprostadil (injection intracaverneuse et administration intra-urétrale).

- Il s’agit essentiellement d’un traitement à la demande, et toujours symptomatique. Délai et durée d’action varient d’un produit à l’autre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte