Hygiène intime

Respecter l’acidité vaginale et l’équilibre de la zone vulvo-anale  Abonné

Publié le 15/06/2009
Acide, neutre ou alcalin, le pH est de plus en plus mentionné sur les produits de toilette intime. Il est même présenté comme l’un des principaux critères de choix d’une solution lavante. À la lumière de travaux scientifiques récents, les Laboratoires Iprad ont souhaité faire

LA PEAU et les muqueuses possèdent un système de régulation qui maintient leur pH à son niveau physiologique lorsque l’on applique un produit acide ou alcalin. La région intime est composée de deux zones distinctes : la zone interne vaginale dont le pH physiologique acide (entre 4 et 5,5) lui permet d’assurer l’équilibre de sa flore et de limiter la croissance microbienne potentiellement pathogène, et la zone externe vulvo-anale dont le pH physiologique se situe entre 4,8 et 8 selon que l’on se situe au niveau de la peau ou de la muqueuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte