Repères  Abonné

Publié le 16/09/2013

• Les AVK sont la 1re cause d’iatrogénie médicamenteuse grave en France.

• Les hémorragies dues aux AVK sont à l’origine tous les ans de 17 000 hospitalisations, de 20 % des hémorragies cérébrales hospitalisées en neurochirurgie et de 4 000 décès.

• 55 % des patients sous antivitamine K n’ont aucun carnet de suivi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte