Goutte

Renforcer l’hygiène de vie  Abonné

Publié le 13/12/2012
Une grande étude épidémiologique montre que les facteurs associés à un mauvais contrôle de la goutte (uricémie› 6 mg/dl) sous traitement sont essentiellement la consommation de sodas et d’alcool, ainsi que l’obésité.

« LA GOUTTE est la seule maladie curable en rhumatologie », souligne le Pr Pascal Richette. En effet, si, lorsque cela est indiqué, on diminue l’uricémie ou plutôt l’uratémie (car l’acide urique se trouve sous forme d’urate dans le sang) en dessous de l’objectif recommandé par les sociétés savantes, c’est-à-dire ‹ 360 µmol/l, les cristaux d’urate sont dissous et ne se déposent plus dans les structures articulaires ou abarticulaires. Le patient est alors guéri. « C’est aussi simple que cela en théorie, mais c’est compliqué dans la vraie vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte