Traitement de l’ostéoporose cortico-induite

Remboursement d’Aclasta  Abonné

Publié le 11/03/2010

ACLASTA (acide zolédronique), de Novartis, vient d’être inscrit au remboursement (65 %) pour sa 4e indication dans le traitement de l’ostéoporose associée à une corticothérapie au long cours par voie générale chez les femmes ménopausées et les hommes à risque élevé de fractures. Cette extension d’indication avait été obtenue en juin 2009.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte