Quoi de neuf dans le cancer de la prostate ?  Abonné

Publié le 06/12/2012

Deux inhibiteurs de la synthèse endogène de testostérone viennent agrandir l’arsenal de lutte contre le cancer de la prostate :

Dégarelix (Fimagon) : antagoniste des récepteurs hypophysaires de l’hormone entraînant la libération des gonadotrophines ce qui conduit à l’inhibition de la sécrétion de testostérone par les testicules.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte