Médecine régénérative

Questions éthiques autour de la première chimère porc-homme  Abonné

Par
Publié le 09/03/2017
Des chercheurs du Salk Institute de La Jolla (Californie) sont, pour la première fois, parvenus à créer des embryons chimères associant des cellules-souches humaines et porcines. Pour problématiques qu’elles puissent paraître au plan éthique, ces recherches n’en ouvrent pas moins des pistes importantes dans le développement de la médecine régénérative.
embryon

embryon
Crédit photo : Sarah Harrison and Gaelle Recher

Un pas de géant vers la production de pièces humaines « détachées » ? Des chercheurs du Salk Institute de La Jolla (Californie) menés par Juan Carlos Izpisua Belmonte sont, pour la première fois, parvenus à créer des embryons chimères associant des cellules-souches humaines et porcines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte