Quelques IST en détail  Abonné

Publié le 29/05/2012

Les chlamydioses représentent les IST les plus fréquentes. Ces infections urogénitales sont dues à des bactéries du genre chlamydia. Elles se manifestent par des brûlures au niveau génital, un écoulement anormal par la verge, l’anus ou le vagin associés à des douleurs au ventre et de la fièvre. Cependant, l’infection est asymptomatique dans un cas sur deux. Non traitée, une infection à chlamydia peut entraîner une stérilité chez la femme. Le traitement repose sur l’administration d’antibiotiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte