Quelles indications pour les receveuses ?  Abonné

Publié le 22/06/2015

Absence congénitale d’utérus comme dans le syndrome MRKH (Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser).

Hystérectomie pour cancer ou pour hémostases.

Destruction fonctionnelle de l’utérus (adénomyose, synéchies multiples, échecs répétés d’aide médicale à la procréation).

La receveuse doit être jeune et indemne de pathologie chronique. Le couple doit être stable et le partenaire doit être en bonne santé.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3189