Anticoagulants oraux

Quelle gestion au quotidien ?  Abonné

Publié le 26/02/2015
La prescription des anticoagulants oraux directs doit respecter les posologies et les indications validées dans les études, en prenant garde à la fonction rénale.

« Les anticoagulants oraux directs (AOD) ont été présentés comme plus simples d’utilisation, du fait notamment d’un index thérapeutique large et d’une demi-vie courte, et exposant à un risque d’événements hémorragiques moindre », rappelle le Dr Fanny Bonhomme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte