Les dangers du téléphone portable

À quelle étude se raccrocher ?  Abonné

Publié le 26/01/2009

LES CHERCHEURS ne sont pas tous sur la même longueur d’onde. Pour certains, c’est sûr, le téléphone portable nuit gravement à la santé. À l’inverse, pour d’autres, les suspicions de dangerosité de l’objet ne sont que du vent. Alors, à quelle chapelle se rallier ? L’étude Interphone, lancée en 2000 dans 13 pays*, doit mettre un terme à cette vieille querelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte