Quatre cas autochtones de chikungunya à Montpellier

Par
Publié le 22/10/2014
A mosquito is bloated with blood as it inserts its stinger into human flesh in this undated...

A mosquito is bloated with blood as it inserts its stinger into human flesh in this undated...
Crédit photo : AFP

À Montpellier, quatre adultes d’une même famille ont contracté le virus du chikungunya sans avoir voyagé dans un pays touché par la maladie. C’est ce qu’ont indiqué la préfecture de l’Hérault et l’agence régionale de santé (ARS) de Languedoc-Roussillon. L’ARS a précisé avoir identifié un voisin de cette famille revenant d’un pays touché par le chikungunya. Suite à la découverte de ces cas, le plan anti-dissémination de la dengue et du chikungunya est donc passé du niveau 1 au niveau 3. Des opérations de démoustication vont être menées dans le quartier de Saint-Clément où résident ces personnes, et une enquête épidémiologique va être diligentée. Quant aux quatre "cas autochtones", ils sont désormais guéris.

Source AFP

Source : lequotidiendupharmacien.fr