Déclin cognitif et tabagisme

Quand la matière grise part en fumée  Abonné

Par
Publié le 12/02/2015

LES FUMEURS le savent. Les dégâts causés par la cigarette ne sont pas une fatalité irréversible. Autrement dit, il n’est jamais trop tard pour s’arrêter de fumer. Une récente étude menée par des chercheurs canadiens leur donne une nouvelle fois raison. En faisant passer des IRM à quelque 500 septuagénaires, dont 36 fumeurs et 233 ex-fumeurs, ils ont trouvé un lien entre le fait de fumer et une accélération plus rapide de l’amincissement du cortex cérébral (celle qui abrite la matière grise).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte