La première biothérapie ciblant exclusivement IL-23

Psoriasis : un blanchiment rapide et persistant  Abonné

Par
Publié le 28/02/2019
Les biothérapies sont réservées aux formes chroniques sévères du psoriasis en plaques. Elles agissent sur des étapes spécifiques de l'inflammation. Un anti-IL-23 vient compléter l'arsenal de ces traitements. Il répond à un besoin de soin non satisfait dans la mesure où il n'existe pas de solution définitive à long terme.
bras

bras
Crédit photo : phanie

Le guselkumab (Tremfya) est un anticorps monoclonal humain qui se lie à l'interleukine 23 (IL-23) et à sa sous-unité p19 avec une spécificité et une affinité élevées. Son mécanisme d'action innovant représente une avancée thérapeutique dans la prise en charge du psoriasis en plaques chronique sévère de l'adulte. Il est défini par un échec aux traitements systémiques non biologiques et/ou la photothérapie, et une forme étendue et/ou un retentissement psychosocial important.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte