Médicaments anticancéreux et thérapies associées

Prise en charge du cancer : le pharmacien au cœur du dispositif de soins  Abonné

Publié le 10/04/2014
De nos jours, la maladie cancéreuse se caractérise par les progrès de la chimiothérapie avec les thérapies ciblées, par l’allongement de la survie palliative, le développement des thérapies associées et des soins de support qui encadrent le traitement. Le pharmacien d’officine est, et sera, de plus en plus amené à participer à la prise en charge cette pathologie, en synergie avec les autres professionnels de santé.

LA SITUATION en chiffres fait état 365 000 nouveaux cas de cancers par an ; c’est la première cause de mortalité en France. Le taux de mortalité est estimé à 16 % pour les hommes et 8 % chez les femmes, et le taux de survie est de 52 %, tous cancers confondus. Deux malades sur trois reçoivent une chimiothérapie (CT). « Prescrire une CT c’est s’engager au titre du mieux-être du patient, déclare le Pr Roland Burgat, cancérologue à l’Institut Claudius Regaud à Toulouse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte