Prise en charge de l’autosurveillance glycémique  Abonné

Publié le 30/05/2011

La HAS vient de rappeler, en avril dernier, que l’autosurveillance glycémique dans le diabète de type 2 (qui ne remplace pas l’hémoglobine glyquée) doit être réservée à certaines situations, parmi lesquelles les patients chez qui une insulinothérapie est en cours ou envisagée à court ou moyen terme.

Important : contrairement à ce qui a pu être écrit (à la suite de la parution de l’arrêté du 25 février 2011), la limitation à 200 par an du nombre de bandelettes remboursées par l’assurance-maladie ne s’applique pas à ces cas.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2841