Grippe A (H1N1) en France

Prévisions alarmantes  Abonné

Publié le 14/05/2009

SELON l’épidémiologiste Antoine Flahaut, directeur de l'École des hautes études en santé publique (EHESP) à Rennes, la grippe porcine pourrait toucher près de 35 % de la population française. Ce scénario, qu'il estime le plus probable de l'évolution de la pandémie de la grippe A (H1N1), serait marqué par un pic « après l'été » et pourrait entraîner 30 000 décès. En comparaison, la grippe saisonnière fait en moyenne 6 000 morts par an en France. Pour l’épidémiologiste, ce scénario n’est pas de type SRAS, et n’évoque pas non plus celui de la grippe espagnole de 1918.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte