Nouvelles recommandations de l’ANSM sur les anticoagulants

Prévenir le risque d’accident hémorragique  Abonné

Publié le 28/04/2014
L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de mettre à jour son rapport sur les anticoagulants. L’occasion de dresser un état des lieux et d’actualiser ses recommandations de surveillance en mettant l’accent sur les NACO.

INCONTOURNABLES dans la prise en charge des événements thromboemboliques et particulièrement efficaces, les anticoagulants n’en sont pas moins des médicaments associés à un risque hémorragique élevé, inhérent à leur effet pharmacologique. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) note même que ce sont les médicaments « les plus forts pourvoyeurs d’iatrogénie médicamenteuse, et les antivitamines K (AVK) en particulier sont la première cause d’hospitalisation pour effets indésirables graves ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte