Tout se joue dès la naissance au stade pré-atopique

Prévenir l’apparition de la peau atopique  Abonné

Par
Publié le 12/12/2013
La dermatite atopique est la dermatose la plus fréquente chez l’enfant dès les premiers mois, mais elle touche aussi les adultes. Les soins locaux sont longs, contraignants et uniquement symptomatiques. Aujourd’hui, les nouvelles avancées scientifiques préconisent la prise en charge de la sécheresse cutanée pré-atopique dès la naissance, pour permettre le rétablissement d’une peau saine.

LA DERMATITE ATOPIQUE survient sur un terrain dit atopique qui associe asthme, rhume des foins, conjonctivite allergique et allergie alimentaire, avec souvent passage de l’un à l’autre au cours de la vie. Les récentes études épidémiologiques montrent que pour un parent atopique ou l’ayant été dans son enfance, le risque de transmettre la maladie à son enfant est de 30 %. Ce taux d’hérédité bondit à 70 % si les deux parents sont ou ont été atopiques. Même en l’absence d’hérédité, 20 % des nourrissons sont concernés par la dermatite atopique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte