Pilules de 3e génération

Prescription restreinte  Abonné

Publié le 14/01/2013

LA MINISTRE de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé vendredi la limitation de la prescription des pilules de 3e génération en France en seconde intention. Parallèlement, elle a demandé à l’Union européenne de limiter leur prescription dans le même sens, en révisant leurs autorisations de mise sur le marché. Mais l’Agence européenne du médicament (EMA) avait répondu à l’avance : « Il n’y a actuellement aucune nouvelle preuve suggérant un changement dans le profil de sécurité connu des pilules combinées commercialisées actuellement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte